Hartjes 655621345, Mocassins pour femme Or Jeu Bas Prix Jeu Exclusif Agréable Ordre

B01N9VV84V

Hartjes 65562-1345, Mocassins pour femme Or

Hartjes  65562-1345, Mocassins pour femme Or
Hartjes  65562-1345, Mocassins pour femme Or Hartjes  65562-1345, Mocassins pour femme Or Hartjes  65562-1345, Mocassins pour femme Or Hartjes  65562-1345, Mocassins pour femme Or
Chippewa , Chaussures bateau pour homme Marron 1901m24

Les inconvénients liés à ce procédé ?

En raison de leur intermittence, énergie solaire et éolienne ne peuvent donc pas répondre à elles seules aux Nike Air Max Invigor Gs, Chaussures de Running Entrainement Femme Blanco White / Deep Royal BlueBluecap
d’un pays du fait de la très forte variabilité de la demande de la consommation électrique. En effet, leur électricité n’est pas produite en fonction de la demande mais en fonction de l’ alternance jour-nuit, du climat local et de la météorologie.

Le développement de ces sources d’énergie rend donc indispensable la présence d’énergies de substitution capables de suppléer sans délai aux carences des intermittentes.

Par  Yellow Cab Devoted W, Bottes de motard courtes, doublure froide femme Noir Noir
 — 3 septembre 2015 à 18:40
Crédit conso Capture de la vidéo en question.

La fachosphère européenne diffuse depuis dix jours une vidéo montrant des migrants censés refuser des colis car la nourriture serait contraire à leur religion. Les images sont authentiques. Le reste est faux.

INTOX.   «Ils refusent les colis de nourriture non-halal ? Qu’ils crèvent !»  Voilà, sur un des sites de la fachosphère française, le titre qui accompagne une vidéo qui fait le tour du Web de l’extrême droite européenne. La scène est censée se dérouler à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. On voit des migrants agglutinés derrière des barbelés. Lorsque des policiers s’approchent, prêts à distribuer des colis de nourriture, deux hommes font mine de les chasser de la main. La foule les hue et ils font demi-tour, penauds, sous les applaudissements. Cette vidéo  parue le 22 août 2015 sur un site macédonien  a été abondamment relayée depuis, accompagnée d’une explication : les migrants refusent donc la nourriture au prétexte qu’elle n’est pas halal.

La vidéo semble avoir été reprise dans un premier temps sur LiveLeak.com, un site britannique de partage de contenus, qui veut «redéfinir les médias» à grand renfort de journalisme citoyen. Ce repaire de brûlots complotistes et non sourcés présente d’abord  une première version des faits  le 22 août, selon laquelle des  «militants de l’EI déguisés en migrants refusent l’aide humanitaire»,  avant d’ajouter le lendemain  que ces mêmes militants refusent les colis car ils craignent que le contenu ne soit pas halal . La faute au logo de la Croix-Rouge, assimilable à la croix chrétienne, selon «Grim T», l’auteur des deux billets.

À LIRE AUSSI : Art I Dream 056, Sandales femme Rouge Granada

De là, la théorie se propage sur Twitter. Un premier tweet mentionne la vidéo le 23 août dans la matinée, en anglais. Il sera suivi de nombreux partages de la part de membres de la nébuleuse réactionnaire française, dont le compte officiel de Fdesouche,  un blog d’extrême droite  qui reprend lui aussi la soi-disant information.

Longtemps CINQUE Rati01, Bottes homme Gris Grau Anthracite
. La plupart de leurs orientations, de leurs pratiques et de leurs justifications – en particulier celles qui touchent à la santé et à l'écologie – sont aujourd'hui considérées par un nombre important de personnes, principalement issues des classes moyennes et supérieures, comme justes et dignes d'être suivies. Les Ecco ECCO SOFT 20, Derby femme Gris Grau MOON ROCK02459
complètes, de produits de l'agriculture dite biologique et des mets à base de tofu dans les grandes surfaces, etc.

La première victime identifiée est une Canadienne de 30 ans, Christine Archibald, originaire de la province de Colombie-Britannique. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau Adee, Bottes pour Femme abricot
 : « le fait qu’un Canadien figure parmi les victimes me brise le cœur », sans plus de précisions.

Christine Archibald se trouvait sur le pont de Londres samedi soir avec son fiancé Tyler Ferguson, au moment où la camionnette blanche a commencé à faucher les passants. « C’était sa première visite à Londres, alors il lui faisait faire le tour de la ville à la tombée de la nuit », raconte Mark Ferguson , le beau-frère de la victime. Ils marchaient l’un devant l’autre sur le pont au moment de la tragédie. Tyler « n’a entendu que le crissement des pneus, s’est retourné et a vu ce qui venait de se passer ». Christine s’est éteinte dans les bras de son fiancé.

Le Groupe
Autres liens
Plus d'activités
Dernières actualités